Ni Ceci Ni Cela – un diamant

Nisargadatta Maharaj:

En transcendant cet état « Je suis » l’absolu prédomine et il est alors appelé Para-Brahman, tandis que la connaissance « Je suis » porte le nom de Brahman. Ce savoir « Je suis », cet être, est Brahman et il s’agit d’un état illusoire. Il en découle que lorsque Brahman est transcendé seul le Para-Brahman subsiste, para-Brahman dans lequel il n’y a pas trace de la condition « Je suis », c’est-à- dire de l’être.

Lorsque ces trois états, sommeil profond, éveil et connaissance ne sont plus, l’être peut-il subsister? Non. Pourquoi…? Y a-t-il un besoin quelconque d’êtreté dans l’état Para-Brahman? Pourriez-vous tirer un bénéfice quelconque du soleil, de la lune ou de étoiles? L’être est le manteau de l’illusion étendu sur l’Absolu. Autrement dit, l’être – qui est le concept premier, primordial, » Je suis » – est en lui-même  le principe d’illusion. Cette touche de  » Je suis » elle-même est illusion  bien que vaste et innombrable.

Ce monde manifesté est le jeu dynamique des cinq éléments entre eux. Au sein de cette immensité, il n’y a pas place pour un individu. Un diamant rayonne la lumière tout autour de lui, il est pur rayonnement.

Dans la méditation profonde vous pourrez constater cela. Tout comme l’éclat du diamant rayonne dans toutes le directions, le monde manifesté irradie à partir de Vous, il est votre propre splendeur.

Nisargadatta Maharaj

15 Janvier 1980

Extrait de « Ni Ceci Ni Cela «  aux éditions des deux Océans

2 réponses sur “Ni Ceci Ni Cela – un diamant”

  1. Un bonheur que de commencer la journée avec ces paroles de Shri Nisargadatta…
    Même si cet état de parabrahman peut nous paraître inatteignable….
    Merci pour ce site sur je découvre depuis peu….

Répondre à georges.crespo@hotmail.fr Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *