Nama yoga – Bhausaheb Maharaj

nama yoga bhausaheb français

« Si une personne réalise que Dieu est impersonnelle, il sera complètement libre de la conscience de l’Âme – libre de la conscience qu’il est un dévot. Il devient Impersonnel et Sans Forme. Il est toujours immergé dans la Conscience de Dieu. Par conséquent, il devient un non-faiseur dans les deux domaines de la vie (mondaine et spirituelle). Il est le vrai dévot qui éprouve une telle transformation. Il est la vraie Âme Libérée. Cela est la Libération Finale par l’Unité. Et c’est la Suprême Fin de Vie (la fin de la vie humaine). »

« Le Souvenir est Brahman– La Réalité Spirituelle ; Le Non-Souvenir est Maya– L’Illusion Mondaine. » Le Souvenir (du Nom Divin) ou la Connaissance (de Brahman) produit la Conscience de Dieu, tandis que le Non-Souvenir (du Nom Divin) ou l’Ignorance (de Brahman) produit la conscience de l’Illusion. Peut-être mieux encore, la Conscience de Dieu elle-même est la Connaissance et la conscience de l’Illusion (Maya)est l’Ignorance. Pour stabiliser une telle connaissance, l’ardent désir ou le désir passionné (pour Dieu) est nécessaire. Le feu du désir brûlant fera s’embraser la Lumière de la Connaissance. Voilà pourquoi un Saint dit : « Le feu est la source de la Connaissance ». Ce désir ardent est le fruit d’une intense Dévotion pour le Seigneur. Mais cette Dévotion ne peut pas pousser ou se développer sans le Non-Attachement aux objets des sens. Voilà pourquoi les Saints nous ont dit : « Le Non-Attachement est la source de la Dévotion ». Vraiment la Dévotion et le Non-Attachement sont interdépendants. Ils s’amplifient mutuellement. Le Non-Attachement développe la Dévotion et la Dévotion développe le Non-Attachement : Si ainsi, nous enclenchons le piège de Mayaen augmentant notre Dévotion, le désir passionné pour le Seigneur ainsi produit, nous accordera la Connaissance de Soi en nous fusionnant dans le Brahman. Cela est l’État de Libération dans lequel la conscience du corps est complètement éliminée. Une telle personne libérée absorbée dans Brahmantranscende toutes les obligations. Tasya karyam na vidyate– Il n’y a plus de devoirs obligatoires. Il transcende les devoirs. Cet état supérieur ne peut être atteint que par la méditation sur le Nom Divin. Nous devons toujours nous rappeler le Naam Mantra communiqué par notre Maître Spirituel. Notre regard devrait toujours être fixé sur le bout de notre nez. Le Nom Divin devrait s’enfoncer au plus profond de notre cœur. Comme « le mental est la source de l’Égo – le cœur », lorsque le Nom est constamment associé avec le mental, il pénètre en profondeur dans le cœur et est stabilisé là. De cette façon, si nous méditons sur le nom de Vithal(le Seigneur), qui est l’aspect personnel de Brahman,avec 21.600 respirations créé par Narayan– le Seigneur, cela « transformera notre intellect, éliminera nos mauvaises passions, créera des tendances justes en nous, et développera notre Dévotion pour le Seigneur. Et le Sadhakapourra donc facilement atteindre la Vision du Seigneur et devenir Un avec Lui ».

Sri  Bhausaheb Maharaj

traduction du recueil en langue française disponible auprès de Jean Claude dhainaut à l’adresse:     jecdhainaut@orange.fr