Navnath Sampradaya

représentation imagée des premiers sages fondateurs de la Navnath Sampradaya.

 

Présentation

L’origine de la Navnath Sampradaya prend sa source au frontière de l’intemporel, là où la mémoire se fait plus mouvante et se mêle à la symbolique.

Le fil conducteur de cette lignée est une transmission ininterrompue,  de maître à disciple, de la réalisation du Soi, par une reconnaissance de la source intemporelle de l’être.

Cette lignée se caractérise notamment par le fait que  ces membres peuvent être aussi bien des ermites, hommes ou femmes, que des individus impliqués dans une vie sociale et familiale.

Un autre point commun à relever est la liberté prise avec les régles sociales de castes ou  religieuses dominantes de l’époque et de la région concernées.

Ces différents facteurs ont donnés à cet enseignement une prédisposition à être transmis à la fin du siècle dernier vers un auditoire occidental en recherche d’un nouveau souffle spirituel authentique et compatible avec  le mode de vie de notre époque.

Dans cette lignée, l’enseignement n’attache que très peu d’importance à  la manière de se comporter au quotidien. Les indications de cet ordre ne seront que très anecdotiques, et s’adressent à ceux qui pourraient en avoir le besoin, et à eux seuls. Les conseils délivrés ne concernent alors que l’époque et la situation individuelle du questionneur.

Nisargadatta Maharaj se refusera presque toujours à entrer dans ce genre de requête, d’autant plus que ces jours physiques étaient comptés. Il ramène chaque auditeur constamment vers le coeur de l’enseignement, à savoir la reconnaissance de sa nature inconditionnée, le Soi.

De cette reconnaisance découlera ensuite un comportement fluide et spontané, reflet d’une vision unitive du Soi et du monde manifesté. Nul besoin alors de régle de conduite.

Dans le recueil  » je suis », Nisargadatta Maharaj évoquait ainsi la lignée des Navnaths:

« On nous appelle collectivement ‘ les neufs maîtres’ (Navnaths). la légende veut que notre premier maître ait été  Rishi Dattatreya, grande incarnation de la trinité: Brahma, Vishnu et Shiva. Même les neufs maîtres sont mythologiques. Ce qui caractérise leur enseignement est sa simplicité. On ne devient un Navnath , ni par succession, ni par initiation. la tradition des Navnath ( Navnath Parampara) est comme une rivière – elle s’écoule dans l’océan  de la réalité et tous ceux qui y entrent sont emportés par le courant. le Navnath Sampradaya n’est qu’une tradition, une façon d’enseigner et de pratiquer. il ne dénote pas un niveau de conscience. Si vous acceptez comme guru un maître Navnath Sampradaya, vous vous unissez à sa Sampradaya. Généralement vous recevez une marque de sa grâce – un mot, un regard, un attouchement, parfois un rêve particulièrement vivant ou un fort souvenir. Il se peut que le seul signe de la grâce soit un changement significatif et rapide du caractère et du comportement. »

Anecdotes et Témoignages

. Peur de mourir

Question: N’avez-vous pas peur de mourir?

Nisargadatta: Je vais vous raconter la mort de mon Guru ( Sri Siddharameshwar Maharaj). Après avoir annoncé sa mort prochaine, il cessa de se nourrir tout en ne changeant rien à ses habitudes quotidiennes. Le onzième jour, à l’heure de la prière, alorsqu’il chantait et tapait des mains avec vigueur, il mourut subitement!  Comme cela, entre deux mouvements, comme une chandelle que l’on souffle. Chacun meurt comme il a vécu. Je n’ai pas peur de la mort parce que je n’ai pas peur de la vie. Je mène une vie heureuse. la misère, c’est d’être né, pas de mourir. Tout dépend du point de vue.

In « Je suis » entretien 40 p195

                                                  Sri Siddharameshwar Maharaj