Graines de Conscience – la Maya primordiale

Nisargadatta Maharaj : Qui est l’auteur des inventions merveilleuses du monde contemporain dans les domaines mécanique et technique ? L’enfant avait en lui la potentialité de toutes ces connaissances; la matière dont il a eu besoin lui a entièrement été fournie par les cinq éléments, mais ce qu’il a réalisé grâce à cette matière est tel que vous le voyez aujourd’hui dans le monde. L’ignorance qui est née de la matrice maternelle  donne naissance a tellement de connaissances.

Où Arjuna a-t-il vu la grande forme universelle que le Seigneur Krishna lui a montré? Dans la conscience atomique contenue dans son Coeur. Quiconque a agi comme Krishna et Arjuna, vous l’êtes.`

Visiteur: Cela me plaît.

N.M : Ëtes-vous prêt à accepter ce que je viens de dire?

V : Oui.

N.M: Il n’existe pas de Dieu séparé qu’il s’agit de se concilier en sorte qu’>Il fass les choses selon notre volonté. La connaissance « Je suis » vous est donnée sans que vous ayez à faire quoi que ce soit. Courage, bravoure, conviction d’être illimités, voilà ce qu’est Ishvara, ce que vous êtes. Je vous donne des indications sur votre être qui est sans commencement, mais vous préférez rester dans votre enveloppe simiesque. Vous n’êtes pas disposé à la quitter.

Quel objectif, quel dessein est le vôtre? Celui de préserver votre individualité, votre personnalité, de satisfaire vos besoins.

Cette femme est venue me voir pour qu’elle et toute sa famille puissent jouir d’une bonne santé. C’est là tout ce qui l’interesse, la connaissance du Soi n’est pas son objectif. La famille obtiendra ce résultat mineur, mais l’Ultime, le résultat. capital ne sera pas obtenu.

Dans ce monde, aucun être ne naît, ne vit ni ne meurt. Il n’y a rien de la sorte; tout n’est que jeu se passant dans la Conscience.

V: Ceux qui croient en Dieu, que leur arrive-t-il après la mort?

N.M : Ils meurent paisiblement. Ils voient Dieu venir vers eux puis  s’éteignent.

V: Que pensez-vous des concepts du ciel et de l’enfer?

N.M: Tous les concepts que l’on entretient prennent forme.

V: Comment les concepts peuvent-ils se perpétuer en l’absence du corps de nourriture?

N.M: Le « Je suis » ne s’éteint pas tout de suite; il subsiste un certain temps sous la forme du corps subtil. La forme physique n’est plus, mais les désirs logés dans le corps subtil ne sont pas encore dissous. La conscience demeure jusqu’à l’extinction de la dernière particule d’essence de nourriture. Le Seigneur Krishna a dit: » J’ai hissé les multiples êtres au sommet de la machine de l’illusion; c’est la force mécanique qui les fait tourner. » Cette force motrice , c’est Maya ( « Je suis » ou  encore « J’aime »).

La nature de cet amour est l’avidité, l’intense désir d’être, la force puissante d’attirance pour être. Nous sommes si passionnément épris de la vie. »J’aime être » est la Maya primordiale.`Que ce principe ait revêtu cet aspect-là, est le miracle suprême; seulement vous, vous l’aimez et le prenez pour vous, et vous le limitez au corps.

Maintenant il est temps d découvrir l’identité du principe qui a revêtu la forme.

 

Nisargadatta Maharaj

22 octobre 1979

Extrait de « Graines de Conscience « aux éditions des deux Océans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *