Inédits – méditation

Nisargadatta Maharaj : C’est au-delà de la portée de vos pensées. Vous ne pouvez pas penser à votre Soi. Gardez vos pensées de côté.

Visiteur : Avec quoi est-ce que je fais l’expérience ?

Mullarpattan ( le traducteur): C’est un ressenti.

Visiteur : Où se trouve ce ressenti ?

Mullarpattan : Les mots ne vont pas vous transmettre ce que vous êtes. Vous êtes assis ici, vous savez que vous l’êtes, c’est très subtil – vous devez vous tenir avant le mental.

Visiteur : Rien ne peut être appréhender de tout ceci si le corps n’est pas là. C’est l’enseignement le plus élevé ici. D’où provient cet enseignement ?

Nisargadatta Maharaj : Il est partout. Je ne suis qu’un porte-parole… comme les ondes radio sont partout, mais seulement quand vous avez une radio, elle se transforme en son. C’est latent partout, même dans les matériaux inertes, mais en imprégnant progressivement le corps, cela devient mature, et se manifeste soudainement. Ce n’est pas quelqu’un qui parle. C’est la nature, dans sa spontanéité.

Visiteur : Pour rester centré sur ‘cela’, y a-t-il une méthode ?

Nisargadatta Maharaj : Il existe une multitude de méthodes, mais je n’en donne qu’une seule. Je vous le dis – ayez connaissance de votre existence – à l’exclusion de tout. Soyez juste. C’est la seule méthode. Pourquoi voulez-vous commencer telle ou telle pratique ?

Visiteur : Je sais que « je suis ». Mais cela fluctue.

Nisargadatta Maharraj : Qui a connaissance de ces changements ?

Visiteur : ‘Quelque chose’ qui reste tranquille. Des fois, je suis plus tranquille qu’à d’autres moments.

Mullarpattan : Cela signifie qu’il y a un principe qui est témoin de toutes ces variations de quiétude.

Reculez, reculez encore, allez derrière. C’est là aussi très silencieux. Vous êtes en dehors de cette quiétude . Vous  êtes alors le témoin cette tranquillité.

Visiteur : Je suis silencieux…

Mullarpattan : Vous dites « je » suis silencieux – qui dit « je suis calme ? »

Visiteur : Cela est calme.

Mullarpattan : Qui dit que Cela est calme ? Qui vous a parlé de Cela ?

Visiteur : J’avance encore vers cette tranquillité.

Nisargadatta Maharaj : vous observez la quiétude. Vous êtes toujours là. Soyez juste ce ‘vous’.

Visiteur : je ne fais plus attention au corps. Il me semble que je prends conscience que j’évolue vers la quiétude.

Nisargadatta Maharaj : Très bien.

Visiteur : Ce que je recherche, c’est la quiétude. Y a-t-il une approche nécessaire pour y arriver ?

Mullarpattan : Viendra un état où il n’y aura plus vous d’un coté, et une tranquillité de l’autre.

Visiteur : En attendant, j’observe ce mouvement vers la tranquillité.

Mullarpattan : Oh, oui, cela doit être pratiquer longtemps.

Alors la connaissance véritable va germer en vous. Tout ce qui est nécessaire sortira de vous.

Visiteur : La connaissance est alors silencieuse. Je suis juste témoin du silence ?

Mullarpattan : Oui.

Nisargadatta Maharaj : Vous pouvez y aller. Vous avez reçu votre diplôme.

Mullarpattan : Restez dans cet état.

Visiteur : Si je le suis et que je sais que je le suis, alors pourquoi dois-je me lancer dans une méditation formelle. Je sais que je le suis tout le temps, alors à quoi sert la méditation ?

 

Nisargadatta Maharaj : L’avez-vous pleinement réalisé ? Cet enseignement est destiné aux personnes mûres. Pour le moment, vous le comprenez grâce à votre intellect. Ce n’est pas encore vous.

Décembre 1980

Retranscription par Jean Dunn, d’un entretien entre un visiteur, Nisargadatta Maharaj et K.S Mullarpattan, un de ses fidèles traducteurs.

3 réponses sur “Inédits – méditation”

  1. Une question : pourquoi cet entretien qui a sans doute été enregistré au magnétophone, n’a-t-il pas été publié dans » Conscience et Absolu » au éditions Deux Océans ?

  2. Oui, pour le lecteur attentif des différents recueils, il est possible de retrouver des entretiens qui ont été retranscrits par différentes personnes présentes ce jour là, où comme vous le signalez à partir d’un même enregistrement. « Conscience et Absolu » est un recueil retranscrit par Jean Dunn à la demande de Nisargadatta. Il pourrait donc si retrouver.
    Ici il s’agit de notes prises lors de réunion en plus petit petit comité de tous proches disciples et traducteurs. Bien à vous. Bonne continuation dans vos lectures attentives.

  3. Les réponses de Nisargadatta Maharaj aux différents visiteurs sont toujours les mêmes dans le fond mais toujours différentes dans la forme, comme un diamant brillant de mille facettes.
    Merci de nous en faire connaître de nouvelles …
    Et merci d’avoir pris le temps de me répondre.
    Bien à vous .

Répondre à Jean-Michel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *