Nirupana 2- libération

Nirupana 2

jeudi 1er décembre 1977

 

  • Extrait p43 de « méditations avec sri nisargadatta maharaja »

La libération veut dire être libre. Libre de nos propres concepts, libre de la servitude à notre mental, intellect et imagination.

Le Soi est libre du concept « Je veux exister », et en cela n’a pas besoin

de libération.

Celui qui a reconnu l’origine du mental et de l’intellect est libre de leur harcèlement.

Ils émergent du corps-conscience.

 

Une pensée sur “Nirupana 2- libération”

  1. Mettre en lumière, observer les phénomènes d’émergence, des concepts, des pensées qui les composent permet de reconnaître ce qui n’est pas concerné par ces phénoménes d’émergence, cette dynamique de « Je veux exister ». Autrement dit par ce qui n’est pas concerné par une émergence, un déploiement et…. une dissolution. C’est à dire tout ce qui est du domaine de la manifestation avec pour support le temps et l’espace.
    Le Jnãnī yoga est le yoga, la pratique de cette mise en lumière. Les échanges de question -réponse appelé Satsang, sont une part importante de cette approche pour lever tout doute ou voile qui permettraient à une conscience séparée de se maintenir, mais la seule compréhension intellectuelle n’est pas suffisante. Une observation méditative de ces phénomènes permet de les saisir dans une globalité de perceptions et de mettre en évidence ce qui ne dépend pas des perceptions sensorielles ou intellectuelles. Ainsi par le discernement pleinement réalisé au travers de ce yoga entre ce qui est du domaine éphémère, temporel, et de ce qui relève de l’ intemporel, un détachement se produit tout naturellement sans effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *