Nirupana 35 – pas d’activités

 Plus vous accédez à la compréhension de la spiritualité, plus vos besoins se réduisent.

Quand un jiva (conscience se percevant comme individu) meurt, cela veut dire que le sens « Je suis » prend fin.

Pour saisir cela, il faut y être stabilisé. Quoi que  ce soit à quoi vous vous identifiez, cela prendra fin.

Le sentiment « Je suis »,que vous avez pris pour si grand, ne durera pas.

L’état de veille émerge du sommeil profond.

En même temps arrive la sensation « Je suis ».

Quand le mental est occupé avec les activités quotidiennes, nous nous lions à ce que nous disons ou faisons.

Autrement, le sentiment d’être, par lui-même, est détaché.

À moins que nous nous donnions un nom, il n’y a pas d’activité.

En réalité, personne ne fait, et aucune action n’est réellement vraie ; rien n’est fait.

Nisargadatta Maharaj

dimanche 11 juin 1978

extrait du Nirupana 35  de « méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj » éd. Aluna

Une pensée sur “Nirupana 35 – pas d’activités”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *