Nirupana 37 – Le Soi, notre véritable nature

 Dans les temps anciens, quoi que ce soit que le Guru  avait à dire

au disciple, il ne le disait qu’une seule fois. Quand ils se rencontraient à

nouveau douze ans après, le disciple était prêt. La signification de cela

est qu’il n’est pas nécessaire de revenir constamment auprès du Guru .

En tout premier, il y a le Soi, notre véritable nature.

Puis la conscience apparaît.

À travers elle, toutes les activités prennent place. Elles sont dépendantes

de la mémoire. Mais rien ne reste pour toujours. Le fonctionnement

dans son entier est tradition. Rare est celui qui s’y penche.

La conscience, et tout ce qui est connu à travers elle, est par nature universel.

Cela, qui en a la connaissance, est atomique et impénétrable. Tout

ce qui est connu par la conscience est soumis au changement, et pour

finir, la conscience elle-même disparaît. Alors qui est né et qui meurt ?

Vous avez saisi toute chose dans la conscience. Mais la conscience a un

début et une fin. C’est votre illusion de vous prendre pour ceci ou cela

au sein de la conscience.

Ce que vous connaissez par la conscience s’en ira.

Alors, ultimement, quelle est l’utilité de ce que vous avez fait ?

N.M

Dimanche 18 juin 1978

Extrait du Nirupana 37 de  » Méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *