Nirupana 42 – Conscience

 Pour s’imprégner de mes mots, il convient de méditer sur la conscience dans la solitude.

Quand la conscience est purifiée, elle se résorbe dans l’état non manifesté ; une paix sans fin prend place alors.

Vous avez été charmé par la conscience, et vous vous êtes identifié à votre corps. Il est très difficile de rompre cette habitude. Après avoir entendu tout ceci, vous pouvez continuer de vivre votre vie comme bon vous semble.

Il n’y a pas besoin de rituels. Il n’y a pas de séparation entre nous.

Je vous vois sans forme, même si vous vous prenez pour un corps.

Nisargadatta Maharaj

dimanche 9 juillet 1978

Extrait de Nirupana 42 de « Méditations avec sri Nisargadatta Maharaj » éd. Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *