Nirupana 46 – Brahman

 Est-ce que le corps connaît votre conscience ? Le corps est un objet matériel. Sans le prana , c’est un corps matériel. La conscience, par le Brahma-randra,  expérimente joie et souffrance. Qui est présent à la conscience ? Quand ceci deviendra parfaitement clair, plaisir et souffrance s’en iront. Restera la paix. Dans le corps, il n’y a rien d’autre que pur Brahman . Celui qui connaît la conscience, la sensation « Je suis », est celui qui connaît réellement. Celui-ci ne peut être décrit. La conscience dans le corps est Dieu lui-même. Elle connaît naturellement Brahman . Elle prend l’aspect de l’espace, de l’eau, du feu, de l’air, de la terre; tout ceci n’est que la conscience. C’est notre conscience qui agit à travers les cinq éléments. Elle n’a aucune identification en tant qu’homme ou femme.

Le propos du corps est de connaître Brahman . L’erreur est que le même Brahman  s’identifie lui-même au corps. Il ne peut pas se connaître lui-même sans le corps humain. Or, Il s’est reconnu en tant que conscience identifiée au corps. Les cinq caractéristiques du corps reposent sur les mots (l’écoute), la forme (la vue), le toucher, le goût, et l’odorat.

La vibration de Brahman  dans votre corps les ressent. Aussi, le corps humain a une grande importance. Ne perdez pas un seul instant, portez toute votre attention sur votre vraie nature.

La conscience éveillée est la représentation de Paramatman . C’est chose facile pour celui qui se reconnaît en tant que Dieu et devient un avec Lui. Saisissez et tenez-vous à cette Vérité. Rappelez- vous sans cesse que la conscience est votre vraie nature (Brahman  manifesté.) Elle a été priée sous des millions de noms.

Quand la conscience germe, elle prend la forme d’un enfant. Que possédez-vous en dehors de la conscience ? La lumière. Rappelez-vous constamment que c’est votre vraie nature. Celui qui a cette connaissance est Paramatman . Il est l’évidence qu’Il est. Si vous avez la compréhension de ceci, il n’y a pas besoin d’ascèses.

L’identification au corps est la cause des tourments. Quand il n’y a pas l’expérience  d’un simple mot, alors que vous êtes éveillé, il s’agit de votre vraie nature. Votre conscience est la matrice d’or (Hiranya Garbha ) à travers laquelle le monde a été créé. À travers la conception, le non manifesté est devenu manifesté.

Nisargadatta Maharaj

dimanche 23 juillet 1978

Extrait de  » méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj » éd.Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *