Derniers jours – Ce qui est déjà vous

Nisargadatta Maharaj : Vous êtes comme une personne qui cherche après elle dans chaque coin et recoin de la pièce. Vous êtes en quête de ce qui est déjà Vous. Vous ne pouvez pas trou­ver la Vérité ultime en regardant au­dehors.

Visiteur : C’est comme si vous me marteliez la tête pour m’ai­der à ne pas oublier.

Nisargadatta Maharaj : Cette idée de « votre » n’est pas non plus juste. Lâchez vos perceptions sensorielles. Votre corps est constitué des cinq éléments, mais ce n’est pas Vous. Ce corps que vous prenez comme tout ce que vous avez n’est pas permanent. Tant que vous vous prenez pour votre corps, vous êtes un être malade et qui n’est pas apte à la réalisation du Soi. Quand vous aurez totalement réalisé ce « Je suis », sans les conditionnements liés au corps physique et mental, vous ne ferez alors plus qu’Un avec le monde dans son entier. L’univers ne doit son existence qu’à cette connaissance, « Je suis ».

Visiteur : Je ne suis pas capable d’avaler le remède que vous me donnez !

Nisargadatta Maharaj : Vous aurez encore à vous exercer à la méditation et à réciter un mantra, ainsi l’obstacle que représente votre identification au corps sera éliminé.

Visiteur : Me donnerez-­vous un mantra ?

Nisargadatta Maharaj : Pour le moment ce n’est pas néces­saire. Contentez­vous de tourner toute votre attention sur le Soi et restez à l’écoute du son qui l’accompagne. Il semble que vous n’expérimentez pas de moment de tranquillité et de calme. Pour le moment, vous êtes très attaché aux perceptions qui vous viennent du monde extérieur à travers le corps physique et men­tal. Détournez-­vous de cette attraction est intériorisez-­vous. Vous trouverez ainsi votre véritable Soi. Vous semblez avoir déjà oublié ce que vous avez entendu ce matin, et vous évoquez d’autres sujets.

Visiteur : Pourquoi devrais-­je rester coller à la mémoire ?

Nisargadatta Maharaj : Qui reste collé à la mémoire ? la connaissance « Je suis » est plus subtile que le ciel, comment la mémoire pourrait y adhérer ?

Extrait de « Derniers jours de Nisargadatta Maharaj » aux éditions Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *