Nirupana 115 – le Guru intérieur

C’est impossible de conserver votre identité en permanence. Quelle est votre véritable situation ? Avant que tout ceci ne devienne visible, vous existiez et il en sera toujours ainsi, même si cette identité que vous avez prise, « Je suis comme ceci, comme cela », finira par s’en aller. Tout ce qui vous tient compagnie ne restera pas. Vous n’aviez pas auparavant l’expérience des deux états de veille et de sommeil. Maintenant vous faites l’expérience de vous-même et du monde pendant ces états. Quand ces deux états n’étaient pas présents, les cinq éléments (l’univers perceptible) n’étaient pas là. Vous n’aviez pas connaissance de votre existence. Alors qu’y avait-il ? Il y avait la perfection sans aucun besoin de votre existence.

L’état de veille lui-même est l’univers. Le sommeil apporte le repos. Cela veut dire qu’il y a réconfort et repos pour l’être. N’importe quel état d’être est passager et, en cela, imparfait. L’expérience dans sa totalité est imparfaite. Cependant vous vous y collez. L’expérience du rêve y prend place. L’expérience d’être se fait uniquement dans ces états. Celui qui a connaissance que tout ceci n’est pas vrai est immortel. Quand vous étiez sans ces deux états de veille et de sommeil, ressentiez-vous le besoin de votre existence ?

Le monde phénoménal a germé de l’illusion primordiale, « mul- maya ». Personne ne l’a créé. Il n’a pas de créateur, ni de destructeur. L’état de veille vous a recouvert. Notre conscience prend spontanément la forme de l’univers. Où se trouve la graine de l’univers ? La sensation « Je suis conscient », accompagnée de l’espoir de perdurer, est la graine. Ceci, en soi, est le rêve. Chacun voit ce monde de rêve, mais combien reconnaissent celui qui voit ?

Vous êtes constamment avec des soucis ou des peurs. L’existence vous a recouvert sans que vous l’ayez demandé. Quand elle disparaît, où va le monde ? Pendant la veille, son expression est infinie ; pendant le sommeil elle se pose en celui qui perçoit. Elle ne va nulle part. Les deux états n’étaient pas là auparavant, comment peuvent-ils mourir ?

Avec une grande chance, il est donné de rencontrer un « être parfait » et il clarifie votre vision. Avec sa bénédiction, il est possible d’accéder à l’immortalité. Ceux qui développent une dévotion (une dévotion non duelle) pour le Guru, deviennent immortels. Présentement, votre être n’est pas en paix. Le sommeil profond est la seule expérience de paix. L’état de veille et l’état de sommeil sont un puzzle au travers duquel vous réalisez votre Soi. Mais vous n’avez aucun rapport avec ce puzzle. Vous allez avec un nom et une forme corporelle, et dites que vous êtes vivant. Vous gagnez et accumulez, uniquement pour mourir à la fin. Il y a l’illusion de la peine, de la misère et de la peur. Mais vous avez pris tout cela pour vrai ! Les écritures disent que vous avez une infinité de naissances et de morts. Ce ne sont que des concepts. Avez-vous l’expé- rience d’au moins une naissance ? Quand vous rendrez-vous compte de cette erreur ? Seulement quand vous vivrez dans la conviction « Je suis la conscience qui s’éclaire elle-même », comme l’est le Guru sans aucune équivoque.

Par la parole du Guru, vous verrez que vous êtes immortel. Alors vous accéderez à la compréhension que vous êtes l’observateur distant de la veille et du sommeil. Vous avez pris pour vrai la fausse apparence, ainsi vous devez naître et naître encore. Ceci est ce que disent les écritures. C’est la cause de la souffrance. Méditez sur le Guru intérieur. Alors, Il vous montrera ce qui mortel et ce qui est immortel. Quoi que ce soit qui apparaît et qui est perçu est irréel. On dit, juste pour parler, qu’untel est réalisé et que l’autre ne l’est pas. Il faut voir cela. Ne réduisez pas vos activités quotidiennes comme signe de détachement. S’il y a un Soi parfait dans ce monde, alors cherchez-le par vous-même et recon- naissez que c’est Vous – votre propre Soi.

Nisargadatta Maharaj

jeudi 28 juin 1979

Extrait de « méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj » éd. Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *