Nirupana 15 – Acceptez le corps comme un habit, mais ne soyez pas le corps.

 Quelle que soit l’expérience faite dans le monde, il n’y a personne qui fait.

Tout apparaît spontanément. L’espace est partout, mais la conscience est antérieure à l’espace.

La lumière de la conscience est espace. Vous expérimenterez son étendue quand votre conscience identifiée disparaîtra.

« Je suis » est la pensée racine. Sans cette sensation première, à quoi pourrions-nous nous identifier ?

Que sommes-nous dans l’état de sommeil profond ou de transe ?

Quand il n’y a pas la sensation « Je suis », on se réfère alors au non manifesté.

Toutes les activités d’une vie entière reposent sur le concept « Je suis ».

Quoi qu’il en soit, il est sans véritable existence.

Ce concept n’est pas né du corps.

Même si vous n’avez pas le concept d’être, vous êtes.

La conscience est subtile, lumineuse, consciente d’elle -même.

Elle est plus subtile encore que l’espace.

Vous percevrez tout cela quand vous deviendrez conscience.

Acceptez le corps comme un habit, mais ne soyez pas le corps.

N.M

Extrait du Nirupana 15 de « méditations avec sri Nisargadatta Maharaj »  éd. Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *