Nirupana 84 – Tous les noms sont mes noms

La maya-racine est l’amour lui-même. C’est l’amour d’être. Chacun veut voir son existence perdurer. Elle est apparue spontanément. Le processus se poursuit. L’amour est créé au travers de l’amour. La raison qui nous fait être en relation est l’amour de soi. Cette foule entière a émergé de cet amour. La maya originelle est l’océan d’amour. Toutes les actions ont pour origine l’amour de soi. Si vous réalisez cet amour, votre attachement pour les affaires du monde prendra fin. Il n’y aura plus de différence entre vous et le monde. Le monde a été créé dans la lumière de votre conscience. Vous ne croiserez pas le chemin de beaucoup de personnes qui diront cela si ouvertement. Je ne me prends pas pour un yogi ou un sage. C’est pourquoi je peux parler ainsi.

Quand vous n’avez pas accès à la connaissance du Soi, vous pouvez aller au temple et prier. Cela n’est plus nécessaire quand vous avez accès au Soi. Il ne devrait il y avoir aucun autre désir que la connais- sance du Soi. Pour être atteint, cela demande une totale consécration. Tout désir pour l’apprentissage de nouveaux savoirs cessera. Alors, vous atteindrez votre véritable nature. Il est possible de s’investir avec joie dans ce qui est aimé, mais cela ne mène pas à la découverte de votre vraie nature. Si vous êtes fixé sur les choses extérieures, vous n’aurez pas cette connaissance.

Krishna dit : « Oubliez tout, vous devez juste m’adorer. » Restez tranquille dans votre propre Soi. Pour le moment, vous écoutez seulement.

Quand vous en ferez l’expérience, vous en aurez la connaissance. Là où il y a dévotion, il y a amour. Là où il y a amour, il y a dévotion. Tant que nous nous prenons pour le corps, la différenciation « moi, mien » per- durera. J’expérimente « Je suis ». Cela est la conscience. Vénérez la conscience d’une dévotion non duelle. Elle est connue dans le corps et son mouvement et dû au prana.

Les oreilles n’écoutent pas. Celui qui écoute par l’intermédiaire des oreilles n’est pas un être humain. À vrai dire, ce qui écoute est de nature divine. Cela s’éclaire de sa propre lumière. Vous avez d’autres croyances à cause du corps. L’attention devrait être tournée constamment vers la conscience. La lumière du Soi précède toutes les autres lumières. C’est sans forme, ni grand, ni petit. Ainsi, cela imprègne tout. Cet amour est sans forme. Il n’a pas de corps.

Aussi longtemps qu’il y a du prana, Le Soi est présent en tant que l’observateur. Il ne va ni ne vient. Vous êtes dans le corps, mais vous n’êtes pas le corps. Vous êtes conscience pure, pure force vitale. Le monde est uniquement la lumière de la conscience. L’état originel est « Unité ». Cela seulement doit être correctement compris. « Je suis la conscience » : ceci doit être une conviction. Tous les noms sont mes noms. Par excellence, le dévot est complètement stable dans la convic- tion qu’il n’est pas le corps. Tous vos besoins arriveront à une fin avec la réalisation du Soi. Autrement, vous ne serez jamais satisfait même si vous deveniez l’empereur de tout l’univers.

Nisargadatta Maharaj

Extrait de « méditations avec sri Nisargadatta Maharaj » éd. Aluna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *