Premiers discours 24 – Discerner le vrai du faux

Notre premier travail est d’abandonner toute fierté. Nous attachons de l’importance à beaucoup de choses; la première d’entre elles est notre corps. Cette identification ou cette fierté personnelle est à abandonner. Quand nous ne sommes plus attachés au corps, nous nous stabilisons dans la Conscience. Toute fierté est due à l’identification corporelle. Cela ne nous concerne pas seulement : tous les êtres vivants se considèrent comme leur corps. Vous devez renoncer à votre fierté sans blesser aucun de vos amis ou parents. Au final, nous devons cesser de nous préoccuper des affaires de la vie. Pour cela, les conseils d’un Sadguru sont indispensables. Un Sadguru est libre de toute passion mondaine. C’est une grande fortune que de Le rencontrer.

Que faut-il comprendre quand l’initiation de ce Maître est évoquée? La véritable initiation consiste à enlever la compréhension erronée que vous avez de vous-même. Le Sadguru dit: «Débarrassez-vous de la croyance selon laquelle vous êtes le corps, car votre nature est Conscience pure. Le faux doit être connu comme faux. » Toute l’ignorance accumulée doit être abandonnée. Comment mettre en pratique cela ? faites cette observation : votre Soi est présent en tout, Il est le support de toutes vos expériences. Krishna nous dit : « Je suis le Connaisseur de votre Conscience. Là où Je ne suis pas, il n’y a rien. »

Ainsi, le véritable dévot a la ferme conviction que Bhagavan est en lui, et qu’il est libre de tout lien et de tout esclavage.

Qui dit qu’il y a l’espace, l’eau, la terre, etc.? C’est Celui qui donne la lumière à votre Conscience. Dans toute cette existence, nos petites ou grandes affaires de la vie sont vraiment négligeables. Quelle est la signification du mot «Datta»? «Celui qui vit en tant que Soi ». Son existence se manifeste avec la veille et le sommeil. Sa non-existence est sans questionnement. Bhagavan dit: «Quand un dévot Me prend à tort pour Mon corps, cette mauvaise compréhension se met au travers de sa voie vers le vrai renoncement». Toutes nos activités et connaissances se déroulent en présence du Soi. Bhagavan dit à Son dévot Uddhava qu’il est Sa manifestation. Uddhava appartenait aux peuples des Yadava, appartenance qui devait aussi être oubliée. Lui fut donné le conseil de s’identifier à Shri Krishna. Sa forme véritable était l’Atman. Jusqu’à sa rencontre avec Krishna, il avait adoré un Dieu modelé par ses concepts et perdu ainsi son temps précieux. On lui conseilla d’adorer l’Atman comme sa véritable nature : cela produisit une grande purification. La plupart des gens n’ont pas conscience  de cette possible purification et de son fonctionnement.

Tout comme un homme donne à son enfant quelque chose en main pour l’occuper, Maya trompe le monde entier par l’abondance d’objets. Celui qui est éveillé au Soi n’est pas affecté par les tours de Maya. Chacun fait cette expérience d’être, mais rares sont ceux qui vont à la racine ou à la cause de leur existence. Il n’y a alors plus de limite à ce qu’ils peuvent réaliser. Le sage Tukaram nous dit que pour celui qui chante les bhajan(-s) en l’honneur du Dieu Vitthala, tout le travail se fait spontanément. Parabrahman visite sa maison sans aucune invitation. La réalisation du Soi se fait par la méditation. Notre méditation devrait être stable et notre Conscience devrait être correctement connue sous le nom deBhagavan. Il convient de ne tirer aucune fierté du fait de méditer sur Dieu, cela doit se faire spontanément. Vivez selon les paroles du Guru et aucune pensée imaginaire ne pourra vous faire chuter. Quand on est libéré de tout, là se trouve Parabrahman, sans effort. Tout passe spontanément par Sa simple présence, sans même prononcer un mot.

Il faut prêter serment pour disposer d’une pleine détermination. Ceux qui tiennent leur serment sont vraiment puissants. S’en tenir au serment est des plus auspicieux. Notre propre expérience, sans consultation extérieure, est alors parfaitement juste. Ne suivez jamais votre mental, il est toujours en train de courir après des désirs personnels. Ici, ne vous servez pas de votre intellect. Il doit y avoir une confiance totale dans le Sadguru, dans le fait qu’Il est infini, illimité et qu’Il pourvoira à tous vos besoins.

Bhagavan Shri Krishna a atteint l’état le plus élevé en ayant le plein contrôle de sa Conscience. Ce contrôle seul permet d’avoir une assurance totale dans les paroles du Sadguru. Vous êtes le témoin de votre Conscience, alors à quelle distance du Soi un tel témoin se tient-il ? Dieu agit à travers les organes des sens du dévot. C’est Lui qui faisait le ménage de la sage Janabai. Elle était consciente que les mains de Dieu l’aidaient à travers sa Conscience. Sans elles, pouvez-vous faire quelque chose? Dieu est partout et tout prend place là où vous êtes. Vous n’avez nulle part où aller.

Nisargadatta Maharaj

4 septembre 1955

Extrait de « Premiers discours » aux éditions des deux Océans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *