Premiers discours 3 – L’objet suprême de la vie humaine

 

L’objet suprême de la vie humaine !

Le vrai fidèle désire seulement Dieu; rien de moins, rien de plus.

L’objet suprême de l’existence humaine est la libération totale de toute ignorance. Sa dévotion à Dieu est non duelle, et il ne tolère aucune séparation d’avec Dieu.

Ce qu’il mange et boit est d’abord une offrande à Dieu.

Un tel disciple dit: «J’en viens à connaître mon existence grâce à Dieu. Il est donc ma vie même. Je vis mon monde à la lumière de l’Atman. »

Ce qu’il faut, c’est une foi ferme et une conviction inébranlable.

L’Atman ne dort pas, ne mange pas, ne boit pas et il n’est pas question d’état de veille pour Lui. Il est toujours empli de félicité.( Il s’agit du Soi, immuable et sans forme.) Dieu aide toujours ses fidèles en prenant diverses formes, appelées incarnations.

Pour les gopi, Krishna était leur Conscience inséparable. Il ne s’agissait nullement d’un culte duel. Il était leur vie même. Il était à leur service sans interruption.( la Conscience est le fondement, le support de tout manifestation de tout être, en ce sens, a son service). Pour Radha, le Soi était Krishna ou Paramatman.

C’est Dieu qui œuvre dans divers corps et aide ses fidèles dans le besoin.

Leur dévotion Le guide.

Nisargadatta Maharaj

le 5 octobre 1954

Extrait de « Premiers discours » aux éd. des  2 Océans

Notes et commentaires:

Nisargadatta invite son auditoire  a une compréhension plus profonde des textes sacrés ( shruti), notamment ici la bagavadgita.

Il s’agit de passer d’une vision duelle avec un Dieu, ou une de ses manifestation (Avatar) séparée de sa création. A une vision non duelle, Ou toute manifestation et évocation divine, n’est que la mise en forme, la manifestation de notre Être : « Pour les gopi, Krishna était leur Conscience inséparable ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *