Premiers discours 42 – Votre attention est sans forme

Votre attention est sans forme !

Quand notre Conscience est là, tout le reste suit en tant que dévot, jiva, monde, Brahman, Rajas, Tamas, Sattva, réveil, sommeil, rêve. Ces nombreux aspects sont tous évoqués grâce à la Conscience. Par une dévotion à Dieu, il est possible de connaître l’origine de cette Conscience responsable de tout. Nous aimons notre Conscience, mais il est difficile d’être à l’aise avec Elle. Nous essayons de L’oublier dans l’activité. Nous éprouvons de la douleur ou du plaisir à cause de cela. Tant que nous nous identifions au corps, nous ne pouvons trouver de satisfaction réelle. La véritable dévotion à Hari est pleine de joie. Votre vraie nature est Hari, Dieu nous a dit comment L’adorer. Quand cela est mené correctement, toutes nos difficultés prennent fin.

Nous devons avoir une foi implicite en notre vraie nature. Méditer signifie être un avec la Conscience, sans aucune autre pensée. Quand la méditation ou la dévotion est pure, c’est comme si Hari le faisait pour Lui-même ou que le Guru le faisait pour lui- même. Quand nous évoquons le Sadguru, nous le considérons comme Paramatman Lui-même avec toutes Ses qualités remar- quables, appelées aussi les huit qualités principales.

En tant que Conscience, nous occupons l’univers entier.

En tant que corps, nous avons des parents et une apparence imparfaite. Quand nous avons connaissance que nous ne sommes pas le corps, ce qui reste est le Sadguru. La méditation sur Hari efface tous nos péchés capitaux. Chanter le Guru-Mantra guérit les maladies ou autres maux causés par les présences néfastes. Le grand Mantra que nous partageons ici est si puissant qu’il n’est pas affecté par les effets d’une quelconque puissance maléfique. Là où il y a mouvement, il y a Hari. Ceux qui ont atteint la connaissance de Hari sont devenus Hari. Notre méditation indique la présence de Hari dans le corps. Quand ce qui n’est pas Hari est ôté, ce qui reste est le Soi.

Quand la Conscience dans le corps est consacrée à Dieu, il y a purification et élimination de tous les péchés. Notre Conscience indique « le mouvement des pieds du Sadguru ». Dans Paramatman il n’y a pas de conscience de soi, donc pas de mouvement. La méditation, c’est être avec la Conscience seule, avec une foi, une dévotion et un amour totaux. Quel est le travail du Sadguru ? Il porte à votre attention votre propre Soi. Stabilisez-vous ici. C’est Hari Lui-même qui vous est plus cher que votre mari ou votre femme. La vraie dévotion à Hari est d’avoir la conviction qu’il est en vous en tant que Conscience. Votre Conscience est l’amour lui-même, qui ne peut pas se changer en non-amour. Vous devriez L’adorer avec une foi totale. En faisant une méditation ardente sur la Conscience, la trinité disparaît par l’agrégation du sujet, de l’objet et de l’action. Votre attention n’a pas de forme. Elle peut reconnaître les ténèbres et la lumière, mais elle n’est pas comme eux. Notre Soi est le contentement lui-même, les deux sont inséparables. Quand la triputi ou l’agrégation de l’agent, de l’objet et de l’action disparaît, ce que vous gagnez est le véritable contentement qui indique l’accomplissement d’une vraie dévotion à Hari. Qu’est-ce qu’être véritablement immobile? Cela se passe lorsque nous avons connaissance qu’il n’y a aucun mouvement. Nous n’avons pas d’existence sans la Conscience de cet univers. Votre véritable réussite, où que vous soyez, a lieu seulement quand la triputi ou l’ensemble de l’agent, de l’objet et de l’action disparaît.

L’essence de la dévotion est facile d’accès. Cependant, une personne peut avoir l’ambition de devenir un Sadhu ou un Guru; alors, plus rien n’est possible en présence de l’ego et de l’orgueil. Ce n’est que lorsque l’orgueil sera enlevé par le pouvoir de Hari que la triputi disparaîtra. Tout comme la terre est faite de nombreuses particules de poussière, il ne peut y avoir de trinité sans Brahman.

Tant que vous vous sentez séparé du monde ou d’un sadhu, la réalisation du Soi n’est pas possible. Vous devez développer la conscience de l’être, sans la trinité (triputi). Alors vous expérimenterez ce qu’est le vrai contentement. Tous vos besoins et votre lutte pour le plaisir prendront fin. Tant que ces besoins existent, il y a des efforts pour les satisfaire. La Conscience, par laquelle nous apprenons à connaître notre existence, est le Seigneur Hari. La méditation sur Hari est la seule solution à tous vos problèmes.

L’élimination de toutes les envies mène à une véritable pureté. Celui qui aime passer son temps en dévotion à Hari jouit de la béatitude du Samadhi. En lui brille une lumière paisible comme celle de la lune. Notre Conscience est identique «aux pieds du Guru», que vous pouvez appeler Paramatman ou Parabrahman. C’est la pureté même, libre de tout besoin, de tout plaisir. Dans l’état de Samadhi, même notre sens d’être est absent.

Nous devrions toujours tenter le plus difficile, de sorte que le plus facile devienne un jeu d’enfant. La méditation doit être longue et profonde. Les sages appellent cela une méditation intense et vive. Le dévot qui a une foi inébranlable dans les paroles du Guru et se tient avec le plus grand respect à Ses pieds est capable d’entendre le son insaisissable Om, qui est une combinaison de A, U et M.

La Conscience existe avec le corps, mais ce n’est pas le corps. Elle se trouve aussi dans les aliments, mais Elle n’est pas les aliments. La Conscience sans nom et sans forme est Hari; cela, en l’absence de tout miracle. Rappelez-vous maintenant que vous n’expérimentez le monde qu’à cause de la triputi. Notre Conscience s’appelle aussi Rama, Krishna et Hari. Vous devriez méditer sur Elle. Elle occupe tout l’espace et a pour corps l’univers. Même alors, Elle est aussi petite qu’une graine de sésame. En réalité, Elle est sans forme, et méditer sur Elle est le moyen de se libérer de la triputi.

Bhagavan promet de se manifester devant son dévot. Nous ne sommes pas le corps de nourriture ni son nom, ils doivent être rendus à Dieu. Cet abandon signe la conviction que notre Conscience elle-même est Dieu. Ce que vous êtes maintenant, c’est le Soi, et avant l’apparition de la Conscience aussi, vous étiez le même. Vous devez en être sûr. Vous êtes naturellement le Soi et votre dévotion doit être spontanée. Celui qui s’endort avec cette connaissance devrait se fondre dans le Soi. On ne peut pas atteindre le Soi, même en offrant un millier de vaches. Vous appelez votre méditation la méditation du Guru, ou l’évocation du Guru. Évoquer le Guru en tant que Hari est une grande dévotion à Hari. Cette méditation est la meilleure utilisation de nos qualités et habiletés intérieures.

Nisargadatta Maharaj

11 décembre 1955

Extrait de « Premiers discours » aux éditions des deux Océans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *