Premiers discours 37 – Initiation

Le Sadguru initie le disciple, qui ensuite réalise le Soi, en fonction de sa sincérité et de son empressement. L’initiation se fait en fonction de la sincérité de celui qui la reçoit et aussi de celle de l’Initiateur. L’initiation en tant qu’Atman ne peut être donnée que par Celui qui est exempt de tout défaut, c’est-à-dire le Sadguru. Il est infini, illimité et intemporel. Même si une manifestation temporelle est imaginée pour Lui, Il est comme Vithoba, sans corps, debout pendant vingt-huit ans sur les rives de la rivière Chandrabhaga à Pandharpur. L’initiation peut être reçue par un homme ou une femme, mais l’Initiateur n’est que notre propre Soi.

Meera dit qu’elle est le Paramatman de Bhagavan. Radha dit qu’en son absence, Krishna ne peut s’incarner. Qu’est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire que l’initiation a été reçue de Lui. Après l’initiation, il y a une telle dévotion et unité entre l’Initiateur et l’initié que dans la dévotion, toutes les différences disparaissent et il n’y a plus d’expérience de dualité. Après une initiation, si les actions sont artificielles, rien ne change. Après une véritable initiation, l’idée d’être un homme ou une femme disparaît spontanément. On dit que la spiritualité gâte les gens, mais ce n’est qu’un malentendu délibérément répandu par certaines personnes. Il ne peut y avoir aucun obstacle pour se souvenir d’Ishwara et prononcer Son nom. S’il s’agit de la vraie connaissance, il ne peut y avoir de conflit avec la vie mondaine. Lorsque nous réalisons notre unité avec Paramatman, le gain est infiniment plus grand que ce que la vie familiale peut offrir. Dans ce monde, sans le savoir, le jiva a reçu la fausse initiation de celui qui est né. Cela conduit au malheur, qui ne peut s’en aller que par le vrai réveil procuré par un Sadguru. Notre naissance prend place dans le cours ordinaire de la manifestation, cependant l’initiation par le Sadguru n’est pas de cet ordre, mais au-delà. L’initiation signifie se souvenir de notre vraie nature, qui est le message même du Mantra. L’initié est informé de sa nature absolument parfaite, et il en fait l’expérience de plénitude selon le niveau de sa conviction. La question de la naissance s’est posée en raison de la Conscience, laquelle devient fière de son identification au corps. Afin de dissiper cet ego, les disciples sont informés de leur vraie nature, qui n’est pas produite dans le cours ordinaire de la manifestation. Comment l’existant peut-il naître? Apprendre à connaître son existence n’est pas une naissance.

La qualité sattvique du corps soutient la vie du jiva. Cette qualité de Sattva est un état délicat, qui demande, pour être nourri, de manger des aliments différents. Avant de recevoir l’initiation, le jiva se considère comme le corps. Lorsque le but de l’initiation est atteint, le Connaisseur de Sattva transmet l’initiation aux autres. Il connaît aussi Vishnu, le Soi originel. À travers la grâce du Sadguru, Il permet que l’esprit, l’intellect, l’ego et les organes des sens soient au service de la dévotion et chantent des bhajan-(s). Tous les dieux et déesses qui sont présents sur cette terre et dans tout l’espace sont également présents en Vishnu, ce qui signifie dans la Conscience. Grâce à la qualité sattvique présente dans le corps, nous apprenons à avoir la connaissance « Je suis », ce qui signifie que nous en venons à connaître notre existence. Dans le corps sattvique, il y a présence du Soi et nous devrions Le satisfaire  en chantant les chants ou bhajan(-s) qui Lui sont dédiés.

Il est insensé de considérer le prana comme facteur principal de contrôle. Comment fonctionne le prana? Grâce à la lumière de la Conscience, notre respiration se poursuit. Notre assurance « Je suis » est Mahavishnu. Quand Il disparaît, la respiration s’arrête. Il est responsable du mouvement du corps. Adorez-Le. Si votre Conscience est absente, comment déterminerez-vous ce qui est vrai et ce qui est faux ? Bhagavan dit : « Ayez pleinement confiance en votre Conscience, Elle est Mon expression. Toute l’existence est mue par Moi et Elle se repose totalement sur Moi. Celui qui a une foi totale en Moi Me trouve sans même avoir à en faire la demande. »

La Conscience emplit toute l’existence. Elle est causée par les cinq éléments. Il est dit que le Seigneur Shankara (Shiva) agit avec ses cinq ‘bouches’ qui lui permettent d’entendre, voir, toucher, goûter et sentir. Le Shankara originel est libre de tout doute. Celui qui vient à connaître Son être est Vishnu. Celui qui prend vraiment conscience de ce Shankara devient libre de tous les devoirs terrestres. Toutes ces informations concernent notre Conscience pure. Une fois que vous aurez réalisé ce Shankara, tous vos doutes seront dissipés. Le nom « Shankara » pourrait être traduit par « libre de shanka», shanka signifiant «doute». Alors, il n’y a plus ni homme ni femme, ni haut ni bas, ni matin ni soir. À la fin de tous les temps, Shankara donne un abri à tous en Son Soi, Il leur donne une paix immuable au sein de Sa propre plénitude. Celui qui jouit toujours de la plénitude du Soi peut aussi jouir des quatre fins ou objectifs principaux de la vie humaine qui sont: dharma, artha, kama et moksha (les quatre purusharta). Cependant, même dans ces conditions, l’assiduité dans la pratique de la méditation ne doit pas être relâchée.

Nisargadatta Maharaj

6 novembre 1955

Extrait de  » Premiers discours » aux éditions des deux 0céans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *