Nirupana 23 – mourir un temps de grande joie

 

 Le moment de mourir est un temps de grande joie.

Pour la conscience individuelle identifiée, il s’agit de la mort.

Quand vous mourrez en disant que vous êtes pure lumière, vous serez libre.

Le moment de la mort, si terrifiant, devient un moment joyeux par la dévotion au Guru. 

C’est toute la grandeur de la parole du Guru. 

Prenez en exemple le bonheur ressenti par celui qui plonge dans le sommeil.

L’expérience de joie ou de peine survient par la présence de la conscience.

Elle devient pure joie par la grâce du Guru . La joie procurée par le départ de la force vitale du corps ne peut être exprimée par des mots.

Les affaires du monde ne sont pas vraies. Alors à quoi faut-il renoncer ? Poursuivez vos activités quotidiennes comme vous aimez le faire.

Souvenez-vous de la parole du Guru , pas intellectuellement, mais présentement.

Une fois convaincu de votre vraie nature, vous ne serez plus concerné par la calomnie.

Par votre lumière, vous pouvez observer toutes les autres lumières du monde. Comment cette lumière pourrait elle

se teinter ? Sans passer par les mots, réalisez qu’il n’y a pas de Dieu, ou autre Brahman, en dehors de vous. Gardez cela présent, sans mots.

C’est la parole du Guru.  Celui qui amenuise la lumière du Soi endurera de grandes souffrances. Tout ce que vous reconnaissez, l’est par ses couleurs et ses contours. Le Soi ne peut être reconnu parce qu’il n’a ni couleur, ni contour.

N.M

extrait du Nirupana 23 de « Méditations avec Sri Nisargadatta Maharaj » éd. Aluna

Une pensée sur “Nirupana 23 – mourir un temps de grande joie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *