Premiers discours 21 – Réaliser Brahman

Réaliser Brahman est l’ultime, au-delà duquel il n’y a rien à réaliser. C’est là que reposent les sages. Dans le Soi, il n’y a pas de différences de religions, de castes, de moi, de toi, d’homme ou de femme. Voilà en quoi consiste la vie des sages. La vie éternelle des sages est plénitude à tous égards.

Nous ne sommes pas un corps, car notre vrai corps est Ishwara ( Dieu ,la Conscience dans son aspect de manifestation), qui finalement retourne à Parabrahman ( Dieu, la Conscience dans son aspect non manifestée). Ce corps sans corps est sans organes des sens, mais toute connaissance en découle. Le connu est appelé le monde.

Tout comme l’eau apparaissant dans les plus petites gouttes n’est que de l’eau, nous faisons l’expérience de particules d’Ishwara sous la forme de notre conscience( individualisée). Notre amour pour l’existence est Maya, qui ne peut arriver à cacher Ishwara, dont la présence est clairement visible. Notre existence en tant que conscience individuelle est erronée. C’est un concept qui fait naître la peur de la mort. Quand l’ignorance est exposée, il n’y a plus de peur. Nous devons embrasser la Conscience avec la conscience. La Conscience est Ishwara, qui peut apparaître sous n’importe quelle forme physique.

Grâce à la Conscience, nous apprenons à connaître notre existence. Les différents mots utilisés pour une bonne compréhension n’apportent aucun changement dans la Conscience. Les catégories telles qu’homme et femme ne s’appliquent qu’à la forme du corps, et il en va de même pour tous les êtres vivants. La Conscience est sans âge, ( non temporelle) avec une potentialité infinie( non limitée à l’espace)

La présence de Dieu est une nécessité avant notre propre existence. Comme Dieu est partout, y compris dans la profondeur des forêts, un sage se déplace sans crainte en tous lieux. Vous devriez dire que votre Conscience est Dieu et simplement observer son effet extraordinaire. Ceci est également affirmé par les Écritures. Le voleur Valya, tout comme Tukaram, a eu la chance de réaliser Dieu. ( la réalisation de Dieu, notre véritable nature, n’est pas lié au comportement dans le monde illusoire, mais au réveil de cette illusion).

Dans les temps anciens, il y avait des êtres spirituels qui vivaient dans un dénuement total, mais la Conscience en eux était toute-puissante. Se souvenir d’Atman (eessence Divine, Conscience) chasse le Seigneur de la mort. Avant de joindre vos paumes pour vous recueillir, le plus grand Dieu des dieux est déjà présent en vous. formez l’habitude de voir Dieu comme Conscience, comme lumière. Voyez le Seigneur et non pas un homme ou une femme. Le Seigneur Vitthala est présent dans chaque être vivant ( en tant que chaque être vivant). Ensuite, certains d’entre eux sont appelés Rishi ou Muni selon leurs qualités. Suivez les sages et identifiez-vous à la Présence de la nuit des temps sur laquelle reposent les propos des Écritures. C’est une façon de L’honorer.

Krishna nous dit: «Celui qui vit en Conscience ( en tant que Conscience) devient libre de tout doute. »

Même les mauvais moments ne peuvent altérer sa foi en l’Atman ( en sa nature intemporelle et non localisée). À l’heure actuelle, nombreux sont ceux qui ignorent qui ils sont. Quand l’ignorance disparaît, il y a la connaissance du Soi. ( la connaissance véritable n’est pas a acquérir, elle est déjà présente.)

Aucune nourriture ne peut éliminer la faim de façon permanente. (Aucun désir ou acquisition du monde ne pourra nous satisfaire.) La meilleure et la plus nourrissante des nourritures est l’Atman. Une fois prise, la faim ne revient jamais. Il n’y a pas de saveur égale à celle du Soi. Vous devriez y goûter, c’est indescriptible. Sandipani était le Guru de Shri Krishna, mais il était moins connu que son disciple. Krishna n’a fait qu’une seule chose : s’établir en tant que Soi. (en levant le voile de toutes fausses identifications)

Nisargadatta Maharaj

14 août 1955

Extrait de « Premiers discours » aux éditions des deux Océans

Une pensée sur “Premiers discours 21 – Réaliser Brahman”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *